Certains l’aiment chaud – mardi 7 décembre

1959 Etats-Unis. Réalisé par Billy Wilder. Avec Marylin Monroe, Tony Curtis, Jack Lemmon. Comédie policière – Présenté par Olivier Allain.

Faux film de gangsters, mais vraie comédie, Certains L’aiment Chaud est un jeu de faux-semblants, où les supercheries permettent à Billy Wilder de multiplier les gags et les quiproquos, mais aussi d’aborder par le rire et l’allusion le thème des relations entre les sexes.

Télérama

Synopsis

A Chicago, en 1929, Joe et Jerry, deux musiciens au chômage, sont les témoins involontaires d’un sanglant règlement de comptes. Pris en chasse par les gangsters, ils se retrouvent par hasard dans un orchestre féminin. Travestis en femmes, ils sont engagés et partent pour la Floride sous les pseudonymes respectifs de Joséphine et Daphné. Rapidement, les quiproquos s’enchaînent. Joe est très attiré par Sugar, une vamp naïve qui ne voit en lui qu’une confidente. De son côté, Jerry est courtisé par Osgood Fielding III, un milliardaire prêt à tout pour l’épouser. Joe abandonne de temps à autre ses habits féminins et se fait passer pour un nanti aux yeux de Sugar. Cependant, un congrès de gangsters se tient à Miami. Reconnus, Jerry et Joe doivent à nouveau fuir…

Analyse et critique sur DVDclassik

Transmettre le cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.